CENTRE RÉGIONAL DE FORMATION &
DE PERFECTIONNEMENT
AUX FONCTIONS
DE DIRECTION 

Les orientations du CRFPFD

  1. S’inscrire dans des formations reconnues, sanctionnées par des diplômes d’État à vocation intersectorielle. Le CAFDES et le CAFERUIS, inscrits respectivement au niveau I et au niveau II du Répertoire National des Certifications Professionnelles dans le champ du travail social et médico-social.
    Ces diplômes ayant rendu lisible l’offre de formation pour les cadres, sont devenus un repère pour les employeurs et les professionnels.
  1. Favoriser les parcours individualisés de formation en proposant  toutes les voies d’accès (formation initiale, VAE, Post VAE…), en articulant au mieux les différentes formations de cadre, dans une logique de parcours personnalisé.
     
  2. Assurer la mise à jour des compétences, le perfectionnement par la formation continue.
     
  3. Développer un pôle de référence et de compétences au niveau régional dans le domaine de la formation des cadres de l’action sociale : par la mise à disposition à l’ensemble des acteurs du secteur, de son centre ressources et de documentation, par l’organisation de conférences sur les grands thèmes du champ social et médico-social et par la mise en place de groupes de travail sur les problématiques rencontrées sur le terrain par les professionnels.

Ces orientations témoignent de l’ambition régionale du centre de formation, qui s’appuiera sur la création d’un réseau partenarial actif pour établir les passerelles nécessaires entre les formations existantes et ainsi pouvoir inscrire, territorialement, une offre de formation de qualité, bien identifiée et adaptée aux secteurs social et médico-social.

Le CRFPFD affirme sa détermination à renforcer l’exigence de qualité et d’évaluation continue des formations dispensées.

A cette condition, les cadres de direction, les directeurs pourront non seulement acquérir des connaissances, mais aussi des compétences nécessaires pour étoffer les dimensions sociale, politique et stratégique de la fonction de direction, pour garantir :

  • La qualité de la prestation servie aux usagers avec le respect qui leur est dû
     
  • L’appropriation d’un mode de management adapté aux différents types d’organisation dans le secteur pour soutenir et porter les actions arrêtées par les instances dirigeantes
     
  • La capacité de gérer la complexité des relations avec les autorités administratives
     
  • La mise en œuvre, clarifiée et assumée des politiques sociales